Femme de chasse - Simon Daval
     
Femme de chasse
Elles ne sont que 2 % de chasseresses en France. Mais chaque saison, de plus en plus de femmes rejoignent ce monde d'hommes. A Montbéliard (Doubs), Marie Graff est présidente de l'Association Communale de Chasse Agréée depuis une petite dizaine d'années. Confrontée à cet univers souvent machiste et cru, elle sait néanmoins se faire entendre : "il faut être humble et respecter les autres, montrer qu'on peut être perspicace sans être bornée". Dans ce monde, souvent contesté, elle tente de faire changer l'image de la chasse. Elle dialogue avec les autres "utilisateurs de la nature" pour leur faire comprendre la gestion de la faune sauvage. D'ailleurs, Marie ne chasse pas, elle prélève : "on tue moins que nos grands-parents, mais mieux et de manière plus responsable". Son premier chevreuil tué, elle ne l'oubliera pas : "sa vie s'est arrêtée sur mon premier coup de carabine, mais cet instant de bonheur sauvage m'a pris les tripes à en vomir, je n'oublierai jamais le regard de ce brocard". Si la chasse tue, elle fait aussi vivre. La présidente, pour protéger le gibier et la faune sauvage, a planté une jachère. L'idée n'a pas forcément emballé les chasseurs. Mais aujourd'hui, la voilà fière, d'avoir mis un peu de couleurs et de douceurs dans ce monde de "brutes". Plus soucieuses, assidues, réceptives et émotives que leurs camarades masculins, les femmes ne cachent pas leur plaisir de chasser, elles tentent juste de mettre un peu plus de fleurs ... au bout des fusils.
Top